cathédrale de Chartres
chartres_facade.jpg
templier002-240x300_edited.jpg
chartes02.jpg
royal1.JPG

 

LA  NAISSANCE

 

 

     C’est le mercredi 13 mai 2006, à la librairie « A BRAS LE CŒUR » de Biarritz où tout commence. Là, RS vient de donner une conférence sur Marie intitulée : « Marie révélée par les évangiles ». Après la conférence un jeune couple se lève et vient trouver RS et JS, son épouse. Ils leur disent : « Nous sommes appelés à œuvrer ensemble ». SC, la jeune femme, est guidée par les anges. Des Séraphins communiquent avec elle. C’est à leur demande que SC et son compagnon se sont adressés à RS et à JS. Rendez-vous est pris.

S et son compagnon se rendent dans l’Aube où ils sont accueillis par RS et JS. Ces derniers habitent un lieu qui au moyen-âge fut une commanderie ésotérique qui deviendra plus tard la Commanderie Mère de La Table Spirituelle. Là, les deux couples apprennent à se connaître. Ils se révèlent tous les quatre être des thérapeutes spirituels. RS et son épouse sont des initiés Reiki. SC, sous la guidance des Séraphins, pose les mains sur les centres d’énergie des personnes : roues d’énergie que les indous nomment « chakras ». Il arrive que SC fasse parler les centres d’énergie. Il arrive que des entités spirituelles s’expriment à travers les chakras quand SC pose ses mains sur ces derniers. RS, JS et SC se font mutuellement des soins énergétiques. Et un jour, lors d’une pratique de SC à RS, les mains de SC posées sur le chakra de la gorge de ce dernier, SC dit : « Quelqu’un veut te parler ! » A travers SC, ce quelqu’un s’adresse à RS et lui dit : « R… lève-toi et marche. Rassemble tes chevaliers. La mission continue ! » RS répond : « Nous ne sommes qu’un tout petit nombre : trois, quatre. » La voix continue : « Je suis RC, l’archimaître défunt de l’OSTS. Il y a des milliers de chevaliers de l’autre côté du voile qui attendent que tu te mettes en marche. Ils veulent œuvrer avec toi à l’accomplissement de la mission. Lève-toi et marche. » RS est stupéfait. Mais une énergie nouvelle l’habite. Il est prêt ainsi que son épouse.

 

    La nuit suivante SC entend : « Tout a commencé à Chartres ! ». Son compagnon qui dormait à côté d’elle d’un sommeil profond se retourne et dit : « Tout est dit ». La décision est prise de se rendre à Chartres. SC raconte qu’elle se voit en armure dans l’allée centrale de la nef de Chartres, à un endroit bien précis, confier à la Cathédrale un dépôt spirituel dont elle avait été chargée, avant d’être arrêtée par les gens d’arme de Philippe le Bel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Une cinquième personne, une jeune femme, MB, a rejoint le groupe. Ils sont donc 5 à entrer dans la cathédrale de Chartres. SC retrouve l’endroit précis où elle a été arrêtée. Là, elle met un genou à terre, médite et récupère le dépôt sacré qui réinvestit sa personne. MB, au pied de la statue du Christ, pleure toutes les larmes de son corps. RS et JS cherchent et trouvent les pierres d’énergie qui permettent de relancer l’énergie de la Cathédrale. Cette énergie ainsi que celle de toutes les « Notre Dame » s’est figée le 13 octobre 1307, jour de l’arrestation des chevaliers de l’Ordre du Temple médiéval.

 

   Le 17 novembre 2006, RS, SC et T se mettent en méditation et entrent en contact avec leurs guides. Les messages qu’ils reçoivent sont les suivants : « Tout a été accompli à Chartres… A vous de retrouver ce qui a été accompli à Chartres… A Chartres, il y a la clef de la 5ème dimension. A vous de retrouver la clef et d’ouvrir la porte. » A partir de ce jour, va se poursuivre un dialogue permanent et fantastique entre les Puissances spirituelles, RS et SC.

 

     Entre temps un « parallèle », MS, a rejoint le groupe. Il rêvait de fonder avec RS « La Table Ronde des Blancs Manteaux ». Homme d’affaire prospère, il avait l’habitude du commandement.

    En janvier 2007, SC rejoint RS et JS accompagnée de son compagnon, de son père qui rêve d’épopée templière et de sa mère. Nous formons désormais un groupe de 7 pèlerins : 4 hommes et 3 femmes. La mission donnée par RC est de renouer, par delà le temps et l’espace, avec le fil alchimique laissé là, à Chartres, par les chevaliers initiés du moyen âge que lui-même avait déjà repris. Il se trouve dans la crypte au pied du puits de 33 mètres de profondeurs. Là il est demandé de réciter les prières templières puis de verser dans le puits le contenu d’un flacon de St chrême. Pendant que les parents de SC occupent le guide par mille questions, RS, JS, SC, MB et T récitent les prières templières devant le puits. Puis RS y verse le St chrême. Lorsque ce dernier entre en contact avec l’eau du puits, après une chute de 33 mètres, se produit une explosion d’énergie qui rejaillit jusqu’au sommet de la voûte de la crypte.

 

        D’autre part, les Séraphins avaient demandé à SC de se rendre au cimetière de Chartres et d’y rechercher une tombe sans préciser la qualité de la personne qui gisait là. « A vous de ressentir et de trouver. » avaient-ils dit. Donc après l’opération de la crypte, tous se rendent au cimetière de Chartres et partent en quête de cette tombe. Tous cherchent pendant des heures en vain et démotivés, se regroupent à l’entrée du cimetière. Seul RS, JS et SC persévèrent. RS et SC arrivent à localiser l’endroit. « La tombe se trouve dans un rayon de 5O mètres. » disent les guides angéliques de S. S est appelée par JS qui pense avoir trouvé la tombe. Resté seul, RS passe plusieurs fois devant une humble tombe. Il est attiré par elle. A SC revenue, il demande si la personne concernée est un homme ou une femme. « Une femme » répondent les Séraphins. Alors RS dit : « Je pense avoir trouvé » et il conduit S à l’humble tombe qui l’avait ému. La dernière personne enterrée là s’appelle : « Félicie Molet ». « C’est la dernière incarnation de Maître Jacques » indiquent les Séraphins. Remplis de joie et soulagés, tous se retrouvent autour de la tombe. Cinq bâtonnets d’encens sont allumés ainsi qu’une veilleuse rouge 9 jours. Entourant RS et SC, tous récitent les prières templières. Soudain SC se met à crier : « Je brûle ! Je brûle ! ». Effectivement les deux jambes de SC présentent des brûlures au premier degré. Maître Jacques indiquait par là à tous que son âme avait bien animé « Félicie Molet ». Après cette mission réussie, tous sont confortés dans leur engagement au service du Christ et de Notre Dame.

 

     L’opération réussie de Chartres en janvier 2007 devait être suivie d’une autre le 12 juin 2008. De temps en temps S. et MS se retrouvaient  chez RS et JS pour des échanges et des prières. RS avait reçu l’ordre de se rendre en forêt de Brocéliande en avril avec JS, S et son compagnon sur les traces de Merlin. Ils devaient y accomplir certaines opérations alchimiques sur la fontaine de Barenton, la tombe de Merlin, et la fontaine de Jouvence.

     Hélas, du fait de son tempérament dominateur d’homme d’affaire, MS a essayé de prendre le contrôle du groupe templier naissant. Et un jour MS et S. ont posé mentalement une question piège à RS qui devait répondre par « oui » ou par « non ». RS a reçu comme consigne des Maîtres : « C’est non mais répond oui ». La réponse « oui » remettait complètement en question la qualité de la « reliance » de RS aux Maîtres. Déstabilisée et déçue, S. quitte le groupe avec son compagnon et ses parents. Mais MS n’a pu prendre le contrôle de la communauté templière car le noyau dur est resté fidèle à RS en la reliance de qui ils avaient pleine confiance.

    

     C’est donc seuls qu’en avril 2007, à la demande des Maîtres, RS et JS, donc JS et moi, nous nous rendîmes en forêt de Brocéliande réaliser les opérations demandées. Nous arrivâmes à la fontaine de Barenton aux alentours de midi. Le soleil brillait. Nous étions seuls. L’endroit était parfaitement désert. Personne aux alentours. Nous avons consacré l’eau de la fontaine, puis l’autel dressé par-dessus le ruisseau, nous avons célébré l’office.

     Dans la soirée nous nous sommes rendus au tombeau de Merlin. Il se trouve au bord d’une route. Un orage a éclaté. Il pleuvait à verse. En moi j’entendais les Maîtres me dire : « Patiente. La pluie va cesser. Vous pourrez réaliser tout ce qui vous a été demandé ».

     En effet vers 22 heures la pluie a cessé. Les nuages se sont déchirés. Les étoiles ont brillé dans un ciel d’encre. A 23 heures, nous avons consacré le tombeau de Merlin puis célébré l’office l’autel collé à la pierre du tombeau. A la suite, au cœur de la nuit, nous nous sommes rendus à la fontaine de Jouvence. Nous l’avons consacrée à son tour, comme cela nous avait été demandé.

     A chaque fois nous avons recueilli de l’eau de chacune des fontaines. Alchimiées, ces eaux ont donné « l’eau Lucie » et « l’eau de Jeunesse ».

 

     Pendant la préparation de ce périple en terre de Brocéliande, il nous a été envoyé par une médium, la définition du « CHEVALIER » qu’elle avait reçu d’en haut pour nous, sans comprendre le sens de ce qu’elle recevait : « Le VRAI CHEVALIER » est celui qui participe tel Perceval à la Queste du SAINT GRAAL et dont l’Univers attend le haut manger et la céleste nourriture.  C’est Celui qui, à travers toutes les aventures de la vie, introduit au cœur du manoir spirituel. Se nourrissant lui-même de l’Hostie, il devient pour les autres une incarnation de l’Hostie ».

 

     Les jours qui ont suivi, il nous a été demandé de partir à la quête de la Table de Merlin. Beaucoup recherchent un grand dolmen. Nous avons été conduits à l’Arbre d’or puis au Lac aux Fées. Là, nous avons trouvé La Table de Merlin : à moitié sur les eaux du Lac, à moitié sur la terre ferme. Sauf que cette Table se dresse sur un autre plan. Parce que « spirituelle » elle est cachée aux yeux profanes. Josiane, JS, en a pris conscience la première. Nous l’avons traversée par le milieu en longeant une rive du Lac. Nous avons pu mesurer la partie dressée sur la terre ferme. Sa longueur équivaut à deux fois sa largeur. Elle est rectangulaire comme celle de la Sainte Cène. Imaginez l’émotion et la joie qui fut nôtre ! 

 

     Après cette opération réussie, les Maîtres nous ont fait savoir ceci : « Vous avez trouvé la Table de Merlin. Désormais vous en êtes les gardiens responsables. »

 

     Ainsi est née la chevalerie templière de La Table Spirituelle. Peu à peu, des personnes d’horizons et de cultures divers se sont assises à La Table appelées par les Maîtres. Là chaque siège est périlleux. Car La Table Spirituelle est une Table Alchimique en constante progression spirituelle. Lorsque son taux de vibrations augmente, ceux qui ne sont pas capables de suivre le rythme de son ascension spirituelle partent d’eux-mêmes et sont remplacés par d’autres dont l’évolution  animique et spirituelle est en harmonie avec celle de La Table. C’est ainsi que La Table vit un perpétuel renouvellement des chevaliers et des amazones qui y sont assis. Reste cependant le noyau dur du début : l’Evêque-officiant, La Mère, S+ Mélanie, le Prieur Islamo-christique, père Antonio d’Espagne. Progressivement, à travers leurs « Maîtres » qui se sont assis à La Table Spirituelle de l’Ordre Souverain du Temple Solaire, d’autres Ordres templiers, rameaux de La Résurgence de 1952, qui recherchaient l’essence de La Résurgence, la Source vive de l’O.S.T.S., les vibrations alchimiques de Péronnic, se sont greffés à La Table Spirituelle.

 

     Cette Table, aujourd’hui La Table Spirituelle de l’Ordre Souverain du Temple Solaire, est composée d’un responsable spirituel, l’Evêque-officiant, guidé personnellement par RC, Péronnic, l’archimaître défunt de la Résurgence, de 6 chevaliers et de 6 amazones blanches dont La Mère de La Table. Autour des 13 assis à La Table, se dresse un cercle protecteur de 72 membres, 36 chevaliers et 36 amazones blanches. Autour du cercle des 72, il y a le Tiers Ordre. Il est formé de tous ceux qui sans vouloir ou sans oser adhérer à La Table et de ceux qui ne pouvant plus y rester assis, la servent cependant utilement.

 

Les 13 assis à La Table Spirituelle et le cercle des 72 est chapeauté par Jacques de Molay lui-même et tous les Maîtres en Gloire Solaire sous la guidance sans faille mais pleine de tendresse et d’amour, de la Reine du Ciel et de la terre, Notre Dame Marie du Saint-Esprit, pour le service du Christ, le meilleur de l’Homme et la plus grande gloire de Dieu notre Père.

 

     Il faudrait un livre entier pour relater toutes les opérations qui ont été demandées aux gardiens de La Table Spirituelle et qui toutes ont été exécutées et réussies quel que fut leur coût, les difficultés rencontrées, les efforts et la fatigue. De Ténérife au Mont St Michel, de Bretagne en Allemagne, ils ont parcouru La France avec leurs frères d’Espagne, la foi chevillée au corps. La protection et l’assistance des Maîtres ne leur ont jamais fait défaut. Ces nombreuses opérations font partie de l’histoire secrète des chevaliers et des amazones blanches de La Table Spirituelle et n’ont donc pas à être divulguées ici.

 

     Sachez cependant, qu’aujourd’hui, ils font face à une exigence alchimique beaucoup plus haute. Il leur est demandé de suivre un sentier autrement périlleux, celui qui conduit à la sainteté. S’ils réussissent cette opération spirituelle, le Paraclet se manifestera et tout deviendra possible. Ils ont 9 années pour réussir leur christification, jusqu’à Pâques 2024.

 

                                                                                                                       Non Nobis !

                                                                                                                                              RS

index.jpg
merlin_02.jpg
tombeau-de-merlin-paimpont.jpg
broceliande02.jpg
lac_aux_fées.jpg
arbre d'or.jpg
1/1
  • w-googleplus
  • Twitter Clean
  • w-facebook
LOHENGRIN Prélude - WAGNER R.
00:0000:00
PARSIFAL Prélude - WAGNER R.
00:0000:00
LAUDATE DOMINUM - MOZART W. A.
00:0000:00